Ò Fial Dels Carcinòls Vertuoses

A propos

Ô’Fial dels Vertuosos Carcinòls se propose de promouvoir la Culture Occitane et plus particulièrement Quercynoise au travers des vestiges de l’architecture rurale, des gens du terroir, de leur belle langue et de leurs traditions.
Tout ce qui peut et doit absolument se partager, c’est évidemment le savoir, mais aussi et surtout le savoir vivre et la Culture : il en va même du devenir de notre civilisation. Il est par ailleurs plus qu’urgent de procéder à cette collecte d’informations, dont les derniers détenteurs disparaissent quotidiennement.
Il est donc du devoir, de ceux qui détiennent le savoir de partager leur Culture.

LES QUERCYNOIS & LEUR CULTURE

  • Lou Parnasso del Querci

    , par Marc Lagaly

    Lou Parnasso del Querci
    Oquos pas tout plognié dins nostré Ségola Quond mounten ol Pendil cal tourna dovola Otobé, d’oquel tem, fozen corra les els. Qual plozé d’odmira un ourizoun tont bel.
    Sentem rompli los léous, d’oquel ayré to pur Qué poudez pas trouba o Poris, pel segur. Quond bezem orriba l’ouro (...)

  • Per escriure...

    , par Marc Lagaly

    Per escriure ma fe libra Cal a mon cur fòl E endrets salvatges E retirats del monde E sus las auçadas De mon vilatge sent Fau ça que pòdi Per mon bèl Païs... Atal Me levi per el Cada jorn E aimi viure aici Pels bosses Ont se passa a pus près Jamai res... Alavetz canti Las flors lus albres e lus (...)

PATRIMOINE

  • Mieux que la Truffe : l’Orobanche ! par...

    , par Marc Lagaly

    Mieux que la Truffe : l’Orobanche ! par François Nardou
    En Oc, Erbo del Tàwrél, Herbe du Taureau, Erbo del Routsé, du Rouge, Pà dé(la) Lébré,(1) « Pain de Lièvre, en Latin des vieux Herboristes Herba Leonina, Herbe du Lion. Son nom savant, grec, signifie « Ankhos/Etrangle-Ers/Orobos », ou si l’on met (...)

GASTRONOMIE

  • Un banquet en 1883 a Cahors - Uno taulejado à Còus en 1883

    , par Marc Lagaly

    Voici le menu de la félibrée tenue à Cahors le 15 octobre 1883 qui réunit une quarantaine de poètes et d’écrivains de langue d’oc, sous la présidence du Comte de Toulouse-Lautrec (un cousin du peintre).
    Poutatsès : Julienno è Tapioca. Potages : julienne et tapioca
    Rélébat : Postissous dé Figeac, (...)

  • Bourdoulàygo, Courrétsâdos é Marcôùyno, ou coussi fa per anar cagar per la bînyo sénsé né tournar pourtar la clâw - François Nardou

    , par Marc Lagaly

    Bourdoulàygo,Courrétsâdos é Marcôùyno , ou counsi far per anar cagar per la bînyo sénsé né tournar pourtar la clâw !

    Pourpier, Liserons sauvages, grâces végétales de nos haies , et Mercuriales , « Bonnes » mauvaises herbes laxatives et purgatives des Jardins !

    Pas de jardin du Quercy-Blanc qui en cette saison ne soit envahi de pourpier, liserons et mercuriales, surtout en bonnes terres bien travaillées, fumées, terreautées et bien arrosées (azâygàdos per la plétso del Boun Dîw é per las âygos dels rîws, (...)

  • La Coque de Pâques par Nicole Panié

    , par Claude Vertut

    La Coque de Pâques par Nicole Panié

    appelée également gâteau de Pâques. Ma grand Mère très pratiquante à cette époque avait l’interdiction de goûter la pâte qui devait lever avant le jour de Pâques, car il y avait des œufs.... et le carême n’était pas encore achevé...

    Voici la recette :

    600 g de farine

    15 g de levure délayée dans l’eau

    4 œufs battus en omelette

    125 g de sucre

    2 pincées de sel

    1/2 verre d’eau de fleur d’oranger

    125 g de beurre fondu.

    Bien pétrir le tout un quart d’heure.

    (1)Mettre (...)

ACTUALITE-CULTURE-EVENEMENTS LOCAUX

  • BONA ANNADA 2018

    , par Claude Vertut

    BONA ANNADA
    Vos desiri una Bona Annada, mès soi pas pro degordit per l’escriure coma cal, alèra tòrni prene un tèxt de Joèl Andriu Simon, felibre manteneire dejà prepausat per Joèl antan :
    « Bons Vòtses per l’an que ven !
    Bona annada ben granada, e que se siam pas mai, que siaguèm pas mens !
    Vos desiri (...)

  • Que la vie en vaut la peine

    , par Claude Vertut

    Louis Aragon, dans une manifestation du P.C.F le 3 octobre 1971 à Paris. ©Photo Bloncourt.
    Que la vie en vaut la peine
    C’est une chose étrange à la fin que le monde Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit Ces moments de bonheur ces midis d’incendie La nuit immense et noire aux déchirures (...)

Inscrivez-vous à notre lettre d'information