Quercyrail recherche les descendants des morts du tunnel de Coudoulous

, par Édith

Une plaque commémorative en leur mémoire va être apposée le 9 avril prochain.
300x38
Le 6 avril 1944, suite à l’intervention du maquis lotois (l’équipe du Capitaine Philippe/Jacques Chapou), un train de nuit d’approvisionnement nazi a déraillé dans le tunnel de Coudoulous (Conduché/Tour de Faure). Sous la pression de l’occupant les travaux de déblaiement ont été rapidement menés malgré une atmosphère irrespirable dans le tunnel (les intervenants ressortent de suite, plusieurs asphyxiés) due à la présence de wagons d’ammoniaque, de bois de gazogène, de benzol. Et le 7 avril vers 15 h 45, l’explosion d’une grosse citerne d’ammoniaque a provoqué la mort de sept agents et deux blessés dont l’un décèdera le lendemain.
Liste des agents SNCF tués lors de cet accident :
Gilbert Marty, piqueur Figeac
René Lacombe, auxiliaire-voie à Saint-Géry
Jean-Louis Lacombe, cantonnier à Conduché
René Borie, cantonnier à Arcambal
Christian Alix, auxiliaire à Arcambal , blessé décédé le lendemain
Alphonse Paulin, inspecteur traction à Brive
Robert Morel, sous-ingénieur section à Figeac
Maurice Cure chef de district à Cajarc
article
« Ils ont été reconnus « Morts pour la France » . Nous souhaiterions contacter les descendants de ces familles ou personnes ayant eu connaissance de ce fait. En effet, dans un souci de devoir de mémoire nous allons apposer une plaque commémorative à la gare de Cajarc le samedi 9 avril prochain » explique Jacques Faure, président de Quercyrail. Le message est passé.
> Contact : 06 24 77 44 75

Thibaut SOUPERBIE Source médialot