MON VILLAGEPastorales et Résurgences, Gabriel...

, par Claude Vertut

MON VILLAGE

Pastorales et Résurgences, Gabriel Feyret.

Entassé sur le flanc de sa pente rocheuse,
Ce modeste village, aux détours escarpés,
Se relie aux écarts dont certains sont groupés,
Laissant à l’abandon quelques maisons lépreuses.

Le groupe de l’Eglise a deux maisons fameuses
Et celui du bas bourg, par l’Ecole occupé,
Est croisé par la route, où il faut décamper
Quand cinglent les autos au fil des nébuleuses.

Plus d’un vieux hâtiment plus ou moins reblanchi
Prend un aspect d’aisance au petit enrichi.
Et plus d’un sobriquet de plus d’une famille

Révèle le métier, la tournure ou l’esprit
Qui, d’un lointain aïeul a marqué l’estampille
Mais où nul de nos jours n’a jamais rien compris.