Delseries Jules

Articles de cette rubrique

  • AU COIN DU FEU

    , par Claude Vertut

    AU COIN DU FEU
    Jules Delseriès,
    Au Gré du Vent
    Entre les grands chenets de ma vieille maison
    J’aime à voir un grand feu qui danse et qui pétille
    En faisant rougeoyer quelque énorme tison
    Dont j’active l’ardeur, avec quelque brindille.
    Et dans les soirs sans fin de la froide saison
    Quand dehors le (...)

  • A PAUL FROMENT : Jules Delsériès

    , par Claude Vertut

    A PAUL FROMENT O tu Frournent, qua travers régos May que de ! blat sobios tjita, En daïssent ona mos estébos, Daïsso iné un briol te porla... Coummo tu, yeou souy de la terro, Planta moubento, gayrebé ; En troboillen, paouré « lonlèro », Commo tu ay contât tobé. Mais, mo muso semblo gorrélo Tout juste, (...)

  • FOUN POULEMIO : Jules Delseries

    , par Claude Vertut

    FOUN POULEMIO : Jules Delseries SOUY bengut prêt de tus, ô bello Poulémio Din toun cadré rizen ay bit lou roc d’Aucor Et tentât per l’Histouero et per la Pouésio Ay simplement doissat buffa lou ben pu fort ! En ogotsen lou fond, de ! gouffre qu’es to sourco Ay bit millo reflet dé contsentos couleurs Que (...)

  • JULES DELSERIES : Biographie

    , par Claude Vertut

    JULES DELSERIES est né à Sabadel-Lauzès (Lot) le 14 juillet 1902. Il était le troisième fils d’une famille de vieille souche paysanne, dont le bien ne pouvait suffire à l’établissement de tous les enfants. Le troisième né, qui était intelligent et studieux, devait être fonctionnaire. Il fit de bonnes (...)