Calel Pierre et Alida

Articles de cette rubrique

  • Moun biel Quercy

    , par Marc Lagaly

    Texte de Jules Lafforgue(1), musique de Jean Duquercy
    Moun biel Quercy
    Lo paoubro touy’ e lou paoubré tsiné Oount courouna dé flours soy mountagnos Mais soy ribièr’o trobèr los compagnos Oount dé flours rits’é l’oount flourit tobé Dél Tarn furiou o lo Dourdougno cando Dél bord dél Lot qué brountsi son (...)

  • Moussu Nadal

    , par Marc Lagaly

    Moussu Nodal
    Oquesto net bous decendrés Moussu Nodal, en raoubo blonco. Lou bent negre piquoro fret, Lo neou forinoro los broncos.
    Dins lus lets oy rideous flourits Lus droullets foront des doux raybés . Lour bouquetos oront un ayre, Coumo d’anges del paradis
    Bous metres dins lus escloupets, (...)

  • LA CLAIRE FONTAINE : Alida Calel

    , par Claude Vertut

    CLAIRE FONTAINE : Alida Calel
    Il est au fond des bois, une claire fontaine,
    Aux murs chaperonnés de rosés liserons,
    Comme nous la chantaient, en leurs simples chansons,
    Les vieilles qui filaient leur quenouille de laine.
    Glissant entre les fleurs, les mousses, les buissons,
    L’eau candide s’enfuit (...)

  • LE Calel : Pierre Calel

    , par Claude Vertut

    LE CALEL LE Calel, c’est la lampe antique et familière, II est de cuivre, lourd et vite à se ternir, Sa lumière est fumeuse, incertaine et grossière Et pourtant le Calel est de bon souvenir. C’est qu’il nous est un peu le foyer de famille Et la terre natale et le sol nourricier, Tout au fond du passé (...)

  • Les Vielles de chez nous : Pierre Calel

    , par Claude Vertut

    LES VIEILLES DE CHEZ NOUS I ES vieilles de notre pays Ne sont pas des vieilles moroses, Elles portent des bonnets rosés, Des fichus couleur de maïs, Les vieilles de notre pays. Elles s’en vont tout doucement, Les jours où le soleil fait fête, En remuant, un peu, la tête, S’arrêtant à chaque moment, (...)