Grangié Eugène

Articles de cette rubrique

  • Le Frau d’Eugène GRANGIE

    , par Marc Lagaly

    LE FRAU
    Tout d’un coup, c’est la fin des terres labourées : Les longs sillons creusés dans le sol argileux Qui grimpaient les coteaux, parallèles entr’eux, S’arrètent brusquement et ce sont les orées
    Des bois de chênes gris et des châtaigneraies..., La flore de la lande orne seule ces lieux : Les (...)

  • Les Quilles

    , par Marc Lagaly

    Après vêpres, les jeunes filles Errent en quête d’amoureux ; Beaucoup s’intéressent aux jeux Bruyants des amateurs de quilles.
    Le long des vieux murs du couvent Le long des murs neufs des écoles Des gaillards aux larges épaules Sèment du fracas dans le vent
    Ils ont quitté chapeaux et vestes Et (...)

  • Le boulevard

    , par Marc Lagaly

    Le boulevard
    Du Tivoli jusqu’au Théâtre Sans aller plus haut ni plus bas, Tout bon Cadurcien doit abattre Chaque jour, son millier de pas...
    On flâne lentement sans pose ; On adore vivre dehors... C’est le dernier coin où l’on cause C’est le vrai forum de Cahors...
    Lorsque le gel couvre la terre Que (...)