Provèrbis de novembre

, par Marc Lagaly

Lo bon semenar es :
Quinze jorns abans e quinze jorns aprèp Totsants.
(La bonne période pour semer, c’est 15 jours avant et après Toussaint)

A Totsants,
Lo frèg es pels camps.
(A Toussaint, le froid est dans les champs.)

Per Totsants, nèu pels camps,
E ravas jols bancs.
(A la Toussaint, la neige est dans les champs et les raves sont récoltées)

Per Totsants,
Cal beure de bon vin, per aver de bon sang.
(A Toussaint, il faut boire du bon vin, pour avoir du bon sang.)

Per Totsants,
Tant de vin, tant de sang.
(A Toussaint, tant de vin, tant de sang)

Quand plèu per la Sant Martin,
Jala la fava, amai lo lin.
(Quand il pleut pour la Saint-Martin – 11 novembre -, la fève et le lin gèlent.)

La plèja de Sant Martin,
Gela la fava amai lo vin.
(La pluie de Saint-Martin gèle la fève et aussi le vin)

Gens e sasons, abans de finir ;
An lor prima de Sant Martin.
(Gens et saisons, avant de finir ; ont leur printemps de Saint-Martin)

Per Sant Martin,
Barra ton vin
E bòta l’auca al topin.
(A la Saint-Martin, embouteille ton vin et met l’oie dans le pot)

Per Sant Martin bèu lo vin,
E daissa l’aiga al molin.
(A la Saint-Martin, bois le vin - nouveau- et laisse l’eau pour le moulin)

Per la Sant Martin,
Las femnas tastan lo vin.
(A la Saint-Martin, les femmes goûtent le vin)

Se vòls trompar ton vesin,
Fuma tos prats per Sant Martin.
(Si tu veux tromper ton voisin, répands du fumier dans tes prés à la Saint-Martin)

Per la Sant Martin :
La lèbre prèp del camin,
Per Nadal, prèp del topin.
(A la Saint-Martin, le lièvre près du chemin, à Noël près de la casserole)

Pels avents de Nadal,
Las lèbres son altorn de l’ostal.
(Aux Avents de Noël, les lièvres sont autour de la maison.)

Per Santa Cecila,
Cada fava ne fa mila.
(A la Sainte-Cecile – 22 novembre -, chaque fève en donne mille.)

Per Sant Clamenç,
Plèjas e vent.
(A la Saint-Clément -23 novembre -, pluies et vent)

A Santa Catarina,
Per tot l’ivèrn fai ta farina.
(A la Sainte-Catherine – 25 novembre -, pour tout l’hiver fais ta farine.

Per Santa Catarina,
Lo fuòc es dins la cosina.
(A la Sainte-Catherine, le feu est dans la cuisine)

A la Santa Catarina,
Totses boisses prenon racinas.
(A la Sainte-Catherine, tous les bois prennent racines.)

De Santa Catarina a Nadal
I a un mes egal.
(De Sainte-Catherine à Noël il y a un mois identique.)

Per Sant Andrieu,
La frèg ditz : aquò’s ieu.
(A la Saint-André, l’hiver dit : me voici.)