Ma gamelle

, par Marc Lagaly

Ma gamelle

Est-ce pour y manger qu’on m’offrit à Marmande
Cette urne tronc conique au couvercle ajusté ?
S’il en était ainsi, j’avoue, en vérité,
Qu’elle n’a jamais vu de soupe ni de viande.

Mais j’y cachai toujours toute ma contrebande,
Mon bureau de tabac, mon filtre pour le thé,
Mon paquet de biscuits par les rats grignoté,
Mon journal de voyage et ma pâte à l’amande.

Quand il pleuvait trop fort, j’ôtais tout ce fourbi
Et je la suspendais au toit de mon gourbi
Pour me mettre à l’abri d’une large gouttière,

Puis, comme le pays était dépourvu d’eau,
j’usais du contenu de ma nouvelle aiguière
Pour me faire la barbe et laver mon blaireau.

Ernest Lafont - Président de la Société Académique de Guyenne et Gascogne - Caporal au 130eterritorial
L’Echo des Gourbis - Journal antiperiodique des tranchés et boyaux Organe des Troglodytes du Front. n°2 - 12 avril 1915