Le vin de Cahors par E. Grangié

, par Marc Lagaly

Le vin de Cahors

Le vieux vin de Cahors luit au fond des bouteilles
Qu’au jour de la frairie on monte du caveau
Et le soleil se rit sur leurs parois vermeilles....
Le vin de l’an fut bon, mais fi du vin nouveau !

Ce n’est point le raisin des vergers ni des treilles
Mais la grappe cueillie au sommet du coteau
Qui donne aux vrais buveurs des extases pareilles
Met un grain de folie au plus sage cerveau....

Et si vous demandez, après maintes rasades,
Plus gai que circonspect : "Or ça, mes camarades,
"Quel est donc ce nectar dont on nous régala ?"

Le Quercynois reçoit l’éloge d’un air digne ;
Par la fenêtre ouverte, il vous montre sa vigne
Et dit : " Tout notre vin, Monsieur, vaut ce vin-là !"

Eugène GRANGIE - Quelques sonnets - 1902