NOTRE EGLISE Pastorales et Résurgences,...

, par Claude Vertut

NOTRE EGLISE
Pastorales et Résurgences, Gabriel Feyret.

Ce modeste sanctuaire et son clocher carré,
Au sommet effilé par son haut toit d’ardoise,
Fait suite à un verger où mûrit la framboise
Et offre au presbytère un beau jardin diapré.

Par une humble maison d’un côté enserré,
Il voit fuir un chemin où buissonne l’armoise.
Chacun prie, en passant, Saint-Pierre ou Saint-Ambroise Longeant le cimetière à ses pieds clôturé.

Du haut socle rocheux qui porte notre église,
Dominant la vallée où vient souffler la brise,
Quand, le soir, du clocher s’envole l’Angélus,

Propageant sa prière au loin, de proche en proche,
De coteau en vallon, de crête en tumulus,
On se sent tout ému à l’appel de sa cloche.