Fièra crana del Deganhazès per Joan Jacme Delmas

, par Marc Lagaly

Fièra crana del Deganhazès

Degun a Sent Girma, Pirilhas, Montamèl,
Concorès, Sent Chamarand, Socirac, Uzèch...
Lo mond es a la fièra del Deganhazès
Per onrar Nòstra Dama e son Païs de mèl.

Las candèlas cramon per fina amor de D.ieu
Dins la Glèia tant senta e la bruga salvatja
Del Frau se quilha polidament pel vilatge
Tant aimat pels pelegrins que venon far niu.

L’aiga benesida de la Font Miraclosa
Se rescond plan coma l’èime de la Colomba
E lo riu clar que se passeja, per la comba,
Balha sa frescor a la Tèrra que l’esposa.

Quò’s d’usatge de sopar pel Deganhazès,
De crompar un melon o una causa rara...
Davant l’autar, D.ieu escota las amas caras
E santifica nòstre vièlh Deganhazès.

Dins la nèt, lo Drac negre trauca lo Mas Blanc
E las irondèlas se’n tòrnon a l’ostal...
Nòstra Dama, Maire del Crist, mena lo bal,
E, per amor, alisa lo Cèu, a Daglan.

Dimenge 5 d’octòbre de 2008

Foire grande du Dégagnazès

Plus personne à Saint-Germain, Perilles, Montamèl,
Concoures, Saint Chamarand, Soucirac, Uzèch...
Les gens sont à la foire du Dégagnazès
Pour honorer Notre Dame et son Pays de miel.

Les chandelles brulent par fin’amour de D.ieu (ieu =moi)
Dans l’Eglise si sainte e la bruyère sauvage
Du Frau elle se dresse joliment à travers le village
Tant aimé des pèlerins qui viennent faire leur nid.

L’eau bénite de la Fontaine Miraculeuse
Se cache bien comme l’âme de la Colombe
Et le ruisseau clair qui se promène, par le vallon,
Donne sa fraicheur à la Terre que l’épouse.

Il est d’usage de souper au Dégagnazès,
D’acheter un melon o une chose rare....
Devant l’autel, D.ieu écoute les âmes chères
Et sanctifie notre vieux Dégagnazès.

Dans la nuit, le Diable noir troue le Mas Blanc
Et les hirondelles s’en reviennent à la maison...
Notre Dame, maire du Crist, mène le bal,
Et, par amour, caresse le Céou (Cèu/Cèl = ciel ) à Daglan.

dimanche 5 octobre 2008