(D’)Armagnac Bernard

Articles de cette rubrique

  • Bernard d’Armagnac : L’émigrant

    , par Marc Lagaly

    L’émigrant
    L’annado que me marideri, Y a quatorz’ans, me bastiguèri Dins un coumbel bien abrigat Que mous parens m’abiu dounat
    Yeü et ma fenn’ y trabailleren De nostros mas, tant que pougueren ; Adujaben ais oubriés, Peyriés et fustiés et teüliès.
    Nostro demor’es pichounetto, Uno cousin’, uno (...)