Henri Cayre de Miers

, par Marc Lagaly

Joseph, Henri Cayre est né le 14 juillet 1926 à Miers. Il est le cadet de quatre enfants né du ménage de Zacharie Cayre, charpentier et de Marie Counord. Il va ; comme les jeunes issus d’un milieu modeste ; à l’école de son village jusqu’au certificat d’étude. Il apprend ensuite avec son père le travail du bois. C’est ce métier de menuisier et de charpentier qu’il exerce jusqu’à sa retraite. Il s’éteint en mai 2009 dans la maison ou il avait vu le jour.
Il commence à écrire sur le tard, ses premiers textes sont en effet datés de 1986. Mais à la différence d’autres auteurs Cayre désire écrire ses textes selon la graphie normalisée, pour cela il s’inscrit aux cours par correspondance de la vieille institution félibréenne, le Collège d’Occitanie et utilise les lexiques de Barthe, de Lagarde ou encore de Taupiac. Cela explique que l’on trouve dans ses poésies de nombreux emprunts aux autres parlers languedociens. Ses poèmes paraissent d’abord dans la Respelida Carcinòla de Joel A. Simon, puis dans l’Occitan de Jacques Taupiac et enfin dans notre revue Olt. Par notre intermédiaire certains de ses textes sont repris par la revue belge MicRomania. Il avait classé et préparé ses textes (près de 80) en vue d’une édition, malheureusement ce projet n’a pas encore vu le jour.
La poesie de Cayre s’enracine et trouve son inspiration dans la vie quotidienne de Miers et de ses environs, sans toutefois tomber dans le passéisme et la nostalgie facile. Cayre fut un homme solitaire et timide, mais à la vie intérieure extrêmement riche, nourrie par ses nombreuses lectures, c’est cette richesse qui transparaît à travers son œuvre et qui lui vaut ; à juste titre ; de figurer dans l’anthologie des poètes quercynois de Gilles Lades (2001).
Pour aller plus loin dans l’œuvre de notre poète, nous ne saurions que trop conseiller la lecture de la biographie que lui a consacrée sa compatriote Marie-Charlotte Casabois (Université de Toulouse II – 2010) en espérant la voir figurer un jour en tête d’une édition des œuvres de Cayre.